Légitime défense politique.

Pauvres, pauvres Moulins à Vent du Syndicat de la magistrature et de l’Association Anticorruption!

Posted in Magouille by Dietrich13 on 13 janvier 2021

Pauvres, pauvres Moulins à Vent du Syndicat de la magistrature et de l’Association Anticorruption !

13 janvier 2021. Une plainte a été déposée ce jeudi contre le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti devant la Cour de justice de la République. Selon une information de Médiapart, la plainte émane d’un militant anti-corruption qui vise le ministre pour « prise illégale d’intérêts ».

Pauvres, pauvres Moulins à Vent du Syndicat de la magistrature et de l’Association Anticorruption dirigées par des magistrats en retraite, manipulées comme des enfants de chœur par l’avocat pénaliste Éric Dupond Moretti avec les dossiers du juriste d’attaque Peter Dietrich. Le roublard les a obtenus il y a quelques années par les juges d’instruction de Grenoble en tant qu’avocat de défense d’un assassin devenu célèbre par un montage médiatique qui a mis la France en délire. Gageons que ces dossiers ont fait de lui ministre de justice pour arranger la réélection de Manuel Macron en président de la République en 2022. L’hiver 2019, en éliminant le favori qui aurait dû passer au premier tour, j’ai fait de Marcon président de la République avec ma merveilleuse associée, la diva lettonne Elina Garanča. L’ingrat m’a laissé couper l’électricité et casser mes ordinateurs et appareils électroniques dans mon domicile pour paralyser l’évolution de mes actions en justice.

Avec ma science et la « magie » astro-numérologie de ma naissance, avec la première affaire de l’agriculteur spolié de son domaine par les escroqueries des avocats félons et le juge d’instruction de Toulouse, j’en ai fait de Georges Bush junior président des États Unis. Il a fait récupérer ma science par ces avocats payés à un million de dollars heure chez le Comité des Droits de l’Homme à l’ONU, pour se débarrasser par les psychiatres de son complices de la tentative d’assassinat de Rolland Reagan selon le procédé français appliqué à ce Juby dédaigné par les droit-de-l’hommistes à New York.

Ensuite, avec mon dossier confié au député Michel Rocard pour qu’il active la Haute Cour de justice contre le complot contre la sûreté de l’État, j’en ai fait de lui Premier ministre, et de l’avocat starisé par les médias Robert Badinter, le ministre de la Justice, autoproclamé « Chevalier » d’une société criminelle aux actions secrètes. Comme il se vante aujourd’hui, il a réformé la justice pour faire abroger tous les lois dont je me prévalais et qui protégeaient le justiciable contre l’arbitraire des juges coalisées. Il a réformé la profession d’avocat pour me rendre impossible de rentrer dans le barreau.

C’est le doyen des juge d’instruction de Toulouse Bensoussan du syndicat de magistrature qui, par l’escroquerie judiciaire décrite dans l’affaire Juby, qui m’a expédié dans la forteresse psychiatrique de haute sécurité à Cadillac avec ma machine à écrire et ma documentation, pour que j’apprenne au magistrats les moyens d’annuler à deux reprises l’affaire Papon sur des basses légales totalement faux. Justiciable pour « INTELLIGENCE » avec l’ennemi des crimes contre l’humanité, il ne pouvait pas être légalement poursuivie de « COMPLICITE » du troisième degré des crimes contre l’humanité du Préfet, complice du deuxième degré, alors que selon la jurisprudence de principe, la complicité du deuxième degré n’est pas punissable en France. Mais avec la substitution du terme COMPLICITE au terme légale INTELLIGENCE, les magistrats ont, entre autres, épargné des poursuites par la Haute Cour de justice 44/45 le Premier Ministre et maire de Bordeaux Jacques Chaban-Delmas, du Rotary club et ancien membre du gouvernement de Vichy, supérieur hiérarchique du Préfet de de son secrétaire Papon, devenu ministre justiciable par la Haute Cour de justice 1958 sous la qualification pénale « complot contre la sûreté de l’Etat ».

Mais voilà, Bensoussan, le Doyen des juge d’instruction de Toulouse a été un carriériste ambitieux et avait son laideron de fille a placer dans la magistrature, de lui arranger un bon mariage par l’Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux. S’il ne m’avait pas fait séquestrer en psychiatrie de haute sécurité, sa fille n’aurait pas réussi un seul examen à l’université de Toulouse, et encore moins à l’Ecole de  la magistrature. Le nouveau ministre de la Justice Robert Badinter n’est pas un ingrat. Ils a récompensé le  Doyen des juges d’instruction d’un avancement, dont l’hebdomadaire LE MEILLEUR s’en moquait publiquement après mon évasion.

Puis, pour m’envoyer chez les juges factieux du tribunal de grande instance de Bobigny pour qu’ils me ruinent par des amendes civiles et des dommages et intérêts attribués par complaisance aux malfaiteurs, on me pompe du sous-sol au premier étage des excréments des copropriétaire dans mon appartement. Lors qu’il est révélé aux malfaiteurs, par l’espionnage informatique, de ma riposte préparé pour le magique vendredi 13 novembre au premier président de la Cour d’appel de Paris, au magique prénom « Chantal », à laquelle je relevait ma qualité de commando d’action spéciale avec mon magique pseudonyme « Chantal », nom du saint auquel sur le calendrier français est consacré le magique douze août, date de ma naissance, les conjurés des sciences occultes envoyaient leur émissaire en Syrie pour instiguer et financer, en riposte, le massacre au salle de concert Bataclan à Paris, l’assassinat symbolique de Mlle Silvy Dietrich.

Maintenant, alors que  j’attends depuis plus quarante ans que ma cause soit entendue par la justice, déjà plusieurs moi, que je sois entendu par la Cour de cassation au sujet de ma séquestration psychiatrique ayant due aboutir au lavage de cerveau, je dois assister impuissant, sous tortures des armes électroniques, a cet carnaval judiciaire de la  pure  propagande électorale, alors que la situation légale de l’organisation judiciaire n’est pas encore rétablie.

 Aussi ma divine associé, la cantatrice Elina Garanča, attend la poursuite judiciaire des ceux, bien connus, qui ont tenté de la faire massacrer à l’Opéra national de Paris avec la cargaison d’armes et d’explosifs intercepté à Muniche en Allemagne par les services secrets de l’ancien président de la République François Holland, pour soutirer l’affaire de la magistrature française.

Peter DIETRICH

13/01/2021. (Complément). Ministre de la Justice, demeurés des syndicats de la magistrature et de l’Anticorruption. Bonjour frères quêteurs et sœurs quêteuse de la Légion d’honneur. Par mon blog, des internautes français viennent de me solliciter les dossier relatifs au « au Cass du Siècle » de la Banque de France avec comme ministre des finances l’avocat de la Mafia Maître Nicolas Sarkozy. Répétons-le, il m’a subtilisé avec ma science de l’ancien ministre des finances Dominique Strauss-Kahn, pour passer président de la République à sa place. Vous n’avez pas besoin de me mendier aujourd’hui mes dossiers. Ils se trouvent depuis des années accumulé au greffe des référés du Président du Tribunal de Grande Instance de Bobigny.

Par la technique de l’association des idées, on me suggère aussi d’éclairer votre lanterne sur l’assassinat de l’ancien ministre franc-maçon Robert. Si on ne veut absolument pas connaître les mobiles qui mettent en cause les financement politique par le trafic international de la drogue de la French-connexion, cette assassinat passera toujours comme un suicide bizarroïde.

Répétons-le, il m’a été donné comme feuille de route le livre qui faisait un grand scandale à l’époque d’Alain Jobert, D COMME DROGUE, LE MILIEU POLITIQUE, LES GROS BONNETS, LES FINANCIERS ET LES FILIERES EN FRANCE. Edition Alain Moreau 1973. Les faits narrés, qualifiés pénalement « Complot contre la sûreté de l’Etat, relevaient indivisiblement de la compétence de la Haute Cour de justice, supprimée en petit comité par ceux qui en étaient justiciables. Selon les indications tabou dans ce livre, avec Robert Boulin ont été assassiné deux de ses initiés des comptes secrets en Suisse : les ministres D’Ornano et Fontanet, par les services secrets du troisième larron, le ministre des Armées, puis première ministre Michel Debré.

Mais vous avez là des tabous absolus, car l’approfondissement judiciaire conduira irrémédiablement sur le financement occulte de Charles de Gaule par le Gestapo de la Rue de Lauriston… en plein dans les crimes contre l’humanité aux imbrications mettant en péril des milliards et des milliards.

Commentaires fermés sur Pauvres, pauvres Moulins à Vent du Syndicat de la magistrature et de l’Association Anticorruption!

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :